Ceci est un petit mot pour vous inviter à aller voir l’expo “Albums – Bande dessinée et immigration” actuellement au Musée de l’histoire de l’immigration à Paris. Faites vite car elle se finit le 27 avril !!

Evidemment c’est un sujet qui me touche particulièrement, mais au-delà de mon grand amour pour la BD et de mon intérêt pour ce sujet, je pense que c’est une très belle expo qui est organisée d’une façon très intéressante. Elle traite des différents aspects de l’immigration, l’illustrant d’une belle quantité de planches originales (autour de 500) et montre les bonheurs et malheurs de l’immigration, sous plusieurs angles. Je dis bien les bonheurs et malheurs car il y a autant de façons différentes de vivre l’émigration qu’il y a des personnes, qui jour après jour comme moi, tentent cette aventure.
ok05 212x300 Lexpo du moment à Paris : Albums   BD et immigrationOn trouve donc dans une première partie de l’expo un magnifique choix de planches, d’extraits vidéo et même de petits jeu-questions pour les tout petits illustrant les parcours et œuvres d’un bon nombre de dessinateurs. On y trouve Enki Bilal, Marguerite Abouet, Clément Baloup, Farid Boudjellal, Jose Munoz, Carlos Sampayo, entre autres.

Ensuite vient une partie qui sépare les albums par “catégorie” pour ainsi dire, on y trouve la BD auto-biographique, de fiction, de reportage, etc. On parcourt les salles en se laissant porter par la lecture des planches et les interviews d’auteur. On écoute comment chaque auteur fonctionne, quel est son vécu en tant qu’immigré lui-même quand c’est le cas. Il nous ouvre la porte à ce qui a inspiré son art et nous explique ce qu’il a envie de transmettre.

Pour la fin, place à la présentation d’une BD magnifique qui clôt de façon poétique tout ce qu’on vient de voir. “Là où vont nos pères” à lire absolument car c’est un merveilleux “récit muet”, les images nous portent dans une atmosphère onirique, très belle graphiquement et d’une originalité très touchante.
Je ne peux donc que vous conseiller d’ aller voir cette expo. J’ai passé une très belle après-midi, dégustant chaque planche et me laissant porter par chaque histoire. Pour avoir un petit aperçu, le temps de l’exposition sur le site du Musée de l’histoire de l’immigration vous pouvez lire des extraits de la nouvelle BD de Zeina Abirached “Paris n’est pas une île déserte”. Dans cette nouvelle BD, Zeina raconte ses allers-retours entre la France et le Liban, son ressenti par rapport à sa place entre les deux pays et je n’ai pas pu m’empêcher de penser à mon histoire, à cet entre-deux-mondes auxquels on finit toujours par se confronter en tant qu’immigré…

Je n’ai pas eu le temps de visiter le reste du musée, mais ce n’est que partie remise, d’autant plus que le cadre, aux portes du Bois de Vincennes et avec un café terrasse est super et tellement reposant ! icon wink Lexpo du moment à Paris : Albums   BD et immigration ça a toujours du bon de revenir à Paris !

affiche albums facebook 646d4 Lexpo du moment à Paris : Albums   BD et immigration

loading Lexpo du moment à Paris : Albums   BD et immigration hellocoton Lexpo du moment à Paris : Albums   BD et immigration

Il était une fois quelqu’un qui voulait faire trop de choses, voyager, dessiner, se réinventer, découvrir le monde, créer quelque chose de nouveau, changer la ligne de sa vie… et qui s’est très vite rendu compte que c’était impossible, à force de courir après trop de choses il ne reste que la fatigue et souvent, la frustration.

 Le pacifique Colombien et le Choco

Voici le seul dessin que j'ai réussi à faire en entier pendant le voyage

Il a donc fallu choisir de faire une seule chose et c’était le voyage. Voyager. Il a été tellement intense ce voyage que j’ai souvent désiré qu’il s’arrête et qu’il ne s’arrête jamais. J’ai en même temps désiré de n’être jamais partie et ne jamais devoir rentrer.

Car pour la première fois les conditions ont été poussées à la limite, pour atteindre le Choco, département Colombien sur la côte pacifique, l’un des endroits les plus pauvres du pays, le plus démunis , on a fait 24 heures dans un bateau qui aurait du prendre sa retraite il y a plus de 10 ans. On est resté dans des endroits paumés, sans électricité, où il n’y avait que la mer devant et la jungle derrière.

Le climat, l’un de plus humides au monde, les pluies torrentielles, la mer sauvage, le manque d’électricité à certains endroits, le manque de routes d’accès, la jungle qui arrivait jusqu’à la plage, le regard des natifs.. tout cela a opéré dans mon cerveau un mélange  d’émerveillement et d’hallucination. J’étais bien en Colombie, mon pays ?

Habituée à Bogota, la chaotique ville, le fait de me retrouver dans un endroit éloigné de tout, avec des plages kilométriques désertes (je n’exagère rien “playa larga” fait 12 kilomètres) était une aubaine et une “intranquillité”. Car la mer Pacifique à cet endroit à quelque chose d’inquiétant. C’est Magellan qui l’a baptisée comme cela et penser à ces eaux qu’il croyait tranquilles me donne presque envie de rire en regardant la mer qui envahit tout avec son bruit…

La nuit les vagues qui s’éclatent sans cesse mélangées à la rumeur des animaux de la jungle vous rappellent que la nature a une force indescriptible, qu’elle peut tout dévaster en une seconde. Les panneaux “quoi faire en cas de tsunami” semblent une mauvaise blague de la municipalité, surtout celui de “point de rencontre après le tsunami“!

Je pourrai en parler pendant des heures de cet endroit à la fois magique et terrifiant qui est le Choco. Pourtant, je préfère vous laisser avec quelques images (ci-contre la maison où nous avons logé dans un des villages visités, dépourvue d’électricité et avec des chauves souris de passage au rez-de-chaussée) quelques photos et à la fin la bande annonce d’un film colombien qui s’appelle justement Choco, pour vous donner une idée du lieu en mouvement.

Merci de me lire, et à bientôt !

Maya

loading Le pacifique Colombien et le Choco


 Le pacifique Colombien et le Choco

loading Le pacifique Colombien et le Choco hellocoton Le pacifique Colombien et le Choco

Bienvenus en 2014 !!

ça faisait bien longtemps que j’étais pas venue faire un tour sur mon blog : et pour cause, je suis partie me balader, au loin !

j’ai fait pas mal de petits voyages, mais maintenant je suis partie pour un plus gros voyage, me voilà en Amérique Latine, plus exactement en Colombie depuis un mois. Je suis venue pour voir si j’y étais, si j’y pouvais faire un peu ma vie, hélas aujourd’hui je ne crois pas que cela va être possible mais j’essaie de profiter comme je peux des moments présents.

Voici quelques images, de certains endroits magnifiques que j’ai pu visiter et qui resteront toujours dans ma mémoire.

J’espère que cela vous donnera envie d’y faire un tour !! Si vous avez besoin de renseignements sur les voyages, pour les faire vous mêmes, contactez moi via le formulaire !

Bonne année et à bientôt,

Maya

(gracias a Masdelgato por las fotos)

loading Un mois en Colombie

loading Un mois en Colombie hellocoton Un mois en Colombie

Une chanson de Paris qui vous donnera la pêche !

Bon dimanche en musique !!
à bientôt !

Maya

loading La vidéo du dimanche : à Paris ! hellocoton La vidéo du dimanche : à Paris !
   Beat diabetes   Diabetes diet